“Haha, ça s’entend, elle va mourir hein ?”- Non, la mort de Naomi Musenga n’est pas un “incident”

 

 

Le 2 Mai, je découvrais la publication de l’activiste Youyou Muntu-Mosi, sur la mort de Naomi Musenga, survenue après avoir été négligé par deux opératrices lors de son appel (vous pouvez entendre l’enregistrement via le lien). Cette jeune femme se plaignait de douleurs, et s’est vu répondre qu’en gros, elle exagérait, après plusieurs minutes où les opératrices ont ri sur son nom de famille. Il faut croire que c’était la priorité…

Alors qu’une enquête est en cours et qu’il a fallu, encore une fois, qu’une femme noire meurt pour attirer l’attention sur les conséquences mortelles d’une telle négligence, aucun média mainstream ne fait mention du racisme qui a empêché cette jeune femme noire, d’être traitée comme une patiente, au lieu d’être un sujet de plaisanterie (raciste, qui plus est).

Alors,comme d’habitude, il faut que les concernées parlent, pour rappeler que derrière un soit disant dysfonctionnement, il y a une réalité raciste et sexiste, qui ont des incidences sur nos vies. Il faut qu’on aille déterrer tous les cas similaires pour dépasser la vague de “Je ne savais pas”, “vous exagérez”, “c’aurait pu être un canular”, “c’est un incident”. Peut-être qu’on aura droit ensuite à l’article miraculeux qui reprendra, sous couvert de progressisme, répétera la même chose que les femmes concernées ont dit sur les réseaux sociaux, et à qui on accordera le “peut-être qu’il ou elle a raison, peut-être que c’est raciste”. Je suis fatiguée.

Je retranscris ici le thread que j’ai écrit sur Twitter, ainsi que les sources, histoire qu’il y ait une trace, puisqu’il faut toujours expliquer pourquoi nos vies valent autant que les autres. 

A l’heure où j’écris, une enquête serait en cours (merci les réseaux socaiux) et l’une des opératrices a été… mutée.

Toutes mes pensées pour la famille Musenga.

3 thoughts on ““Haha, ça s’entend, elle va mourir hein ?”- Non, la mort de Naomi Musenga n’est pas un “incident”

  1. Salut,

    Je suis désolée, je vais t’embêter, et tu vas sûrement devoir te répéter… Mais je suis là vraiment pour comprendre et pas pour juger.
    Je pense que tu es beaucoup mieux placée que moi pour dénoncer le racisme et en parler. Je ne doute pas une seule seconde que les personnes racisées sont discriminées, même sur l’accès aux soins (ce que je trouve honteux). Je ne remet pas en question tout cela. Je ne remet pas en question le caractère raciste de cette affaire, car si les personnes concernées le décrivent comme raciste, alors je présume qu’il l’est.

    Seulement, j’ai beau écouter l’enregistrement, je n’entends pas les opératrices rire du nom de famille de Naomi, ni lui dire qu’elle exagérait. (Je cite : “et s’est vu répondre qu’en gros, elle exagérait, après plusieurs minutes où les opératrices ont ri sur son nom de famille”). J’entends la négligence de ces opératrices, j’entends leur ton hautain, j’entends leur non assistance, j’entends leur indifférence face à la douleur réelle (qui n’arrive pas à l’entendre franchement ?) de Naomi et je n’entends aucune compassion. Mais je n’entends pas les rire de ces bonnes femmes sur le nom “Musenga”, ni un sous-entendu que Naomi exagérait.

    Comme tu l’as bien compris, je ne suis pas une racisée, je suis une blanche. Alors cela me dépasse sûrement. Je ne remet pas en doute le jugement raciste de cette affaire, j’aimerai juste comprendre, entendre ces rires que je n’entends pas, si tu pouvais m’éclairer je t’en serai reconnaissante.

    Par avance, merci.

  2. Bravo pour cet article,
    Naomi est bien morte parce que noire, et depuis que je le clame haut et fort je me suis attiré toutes les foudres des réseaux…
    Mais je refuse de me taire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *