Hommes noirs, femmes noirtes : une misogynoir née avant la honte

Dans ce grand système qu’est le racisme et ses dominants, il y a toujours des impacts dans les communautés concernées. D’une fausse querelle incessante entre les Africains et les Antillais en passant par le colorisme, les problèmes intracommunautaires sont multiples – surtout quand ces derniers sont également applaudis par certaines personnes blanches. J’ai déjà parlé brièvement de la misogynoir mais comme certains se font un plaisir d’en faire un sport journalier, une petite mise au point s’imposait.

De la famille des mots négrophobes et misogynes « Niafou » et « Fatou », j’ai l’honneur de vous présenter le mot « NoirTe ». « Noirte », c’est ce mot bâtard très en vogue chez nos fins connaisseurs de la misogynoir, cette manière d’ajouter une bonne dose de sexisme et négrophobie ambiante via les réseaux sociaux, terrain préféré pour les insultes faciles. Petite mise en situation ?

noirte1

noirte2

noirte3

Si votre curiosité brûle après ces morceaux choisis de la misogynoir, je vous invite à chercher par vous-mêmes sur le réseau social. Mais les femmes noires étant visiblement un passe-temps, elles donnent même lieux à des hashtag sur… leur tenue. Le niveau est haut, j’en conviens.

CFDFZJ1W8AAiaif

La misogynoir n’est pas le seul fait des hommes noirs, elle se définit comme étant une misogynie spécifique à l’égard des femmes noires et de leur dénigrement, en s’appuyant sur des attaques sexistes, racistes et/ou coloristes (la hiérarchisation selon les teintes plus ou moins foncées des carnations noires). Ainsi, certaines femmes blanches ou femmes non-noires qui se joignent aux hommes noirs dans l’usage de « noirte » contribuent à ce processus.

niara3
Mmh parce que dénoncer la réduction des femmes noires à leur couleur de peau pour définir leurs attitudes, c’est »de la victimisation ». Je croyais que c’était du racisme, on en apprend tous les jours.

La raison pour laquelle les femmes noires s’indignent à l’égard des hommes noirs dans leur pratique de la misogynoir n’est pas simplement du fait de leur couleur de peau, mais bien de leur responsabilité en tant qu’homme, dans une société patriarcale raciste. Nos frères aiment nous rappeler comment nous devrions être, à quoi nous devrions ressembler, sans même se rendre compte qu’ils reproduisent les injonctions racistes (« oh si les « noirtes »se comportaient comme les blanches ! ») et sexistes (en insultant des femmes noires). Et quand ça ne suffit pas, il faut bien sûr poser les femmes noires en opposition à celles connues, comme Beyoncé, Nicki Minaj, etc… Peut-être devrions-nous être plus indulgentes, car ils ne font que reproduire ce que leur montrent des « modèles » comme Mokobe et son clip Rihannon.

Tout en incitant les femmes noires à ressembler à ces stars aux longues extensions longs cheveux dorés comme ceux de Beyoncé, aux visages parfois refaits sculptés, nos frères nous demandent d’être aussi… plus naturelles. C’est à s’y perdre. Et dans cette insatisfaction des femmes noires qui justifierait leurs frustrations et les insultes à la pelle, on retrouve les classiques :

  • le fait d’être « pas assez noire »culturellement.
  • le fait d’être « une pute », « une sauvage » dès lors qu’une femme noire assume sa sexualité. (Étrangement, ils ne voient aucun problème à faire référence à leur pénis dès qu’ils peuvent et veulent insulter… mais, pardon, reprenons « ce sont les femmes qui sont vulgaires »donc).
  • le fait d’être laide dès qu’on a une carnation plus foncée.

Le plus fascinant, c’est que ces termes n’ont pas d’équivalents masculins, au cas où l’on aurait encore des doutes sur la misygonoire derrière.

Si les racistes sur les réseaux sociaux sont légions, je me suis demandée ce qui poussait autant d’hommes noirs a… Attendez ! on me souffle dans l’oreillette qu’un nouveau mot vient de sortir :

niara

niara2

Bref. Je disais donc, je me suis demandée ce qui poussait autant d’hommes noirs à insulter sur la place publique des femmes qui leur ressemblent. On met souvent ce déferlement sur le compte d’une négrophobie intériorisée, mais la misogynoir suppose une supériorité de l’homme noir face à la femme, il n’est donc pas seulement question d’un rejet de sa couleur de peau. Pire, la misogynoir n’est pas née avec les réseaux sociaux, puisqu’elle a même son historique au sein des mouvements antiracistes où la question des femmes était relayé au dernier plan, et même certains leaders des luttes contre la ségrégation raciale ont leurs dossiers. Ce qui m’interroge vraiment, c’est la manière dont cette misogynoire est surexposée, sciemment, en comptant sur les utilisateurs racistes pour se faire une popularité… En êtes-vous là ?

Capture d'écran 2015-05-15 15.29

Si seulement ce n’était qu’une histoire de « on aime certaines noires », ces hommes-là ne seraient pas en train d’insulter celles qui demandent du respect, et ne feraient pas d’un sport national leur production de tweets racistes et misogynes retweetés x fois. J’en suis venue à me dire que c’était plus facile pour ces hommes-là de dénigrer les femmes noires pour être applaudis par les femmes et hommes non-noirs; plus facile de verser dans les insultes racistes à l’égard de femmes qui ont la même couleur de peau que leurs mères ou leurs soeurs parce que ça leur permet une certaine popularité dans une société sexiste et raciste. L’ascension à tout prix, sans aucune remise en question, oui, y a de quoi être corrompu. Et comme ces mêmes frères sont capables, dans un esprit de contradiction phénoménale, de nous insulter de négresse puis de citer MLK ou Malcolm X, le jour suivant, j’achèverai cet article sur ceci :

« Qui vous a appris à détester les gens qui vous ressemblent ?
Qui vous a appris à détester la race à laquelle vous appartenez à tel point que vous ne voulez même pas être l’un à coté de l’autre ?

Vous savez, avant de demander à M. Mohammed s’il enseigne la haine, vous devriez vous demander, qui vous a appris à détester ce que Dieu a fait de vous. »

Malcolm X

Note : vous pouvez vous dispenser des habituels « je suis un homme noir et je ne suis pas-« etc, etc. Si vous voulez vraiment aider, cessez de tourner la tête quand les femmes noires se font insulter par vos semblables, et canalisez-les, merci.
Share on FacebookEmail this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterShare on Google+

11 thoughts on “Hommes noirs, femmes noirtes : une misogynoir née avant la honte

  1. bonjour , désolé si mon français pas bien–je ne le sais bien pas. Mais je voudrais vous poser quelques questions. Je l’aime vraiment votre écriture, @Sangre_y_Fuego (twitter) avait me présenter à votre travail et dit que je devrais essayer de parler à vous. Pourrais-je vous envoyer un e-mail?

  2. Votre analyse est très pertinente! J’ai tellement mal aux coeur de lire ce genre de message, nos fils qui se mettent à insulter nos filles juste par souci d’être intégrer dans une société qui le rejette radicalement. C’est le jeu du moment, fréquenter une blanche, une arabe…bref une non noire et humilier sa soeur « noirte »devant elles.Ils donnent même légitimité à ces « p… » d’insulter leur soeurs et mères. Et se sont ces mêmes garçons qui insulterons leur soeurs de putes à blancs lorsque celles-ci lasser de leur manque de respect se tournent vers les hommes d’autres communautés et éprouvent une haine profonde envers eux. Parents, rééduquer vos enfants, ça urge!

  3. j’ai la chance d’avoir des soeurs qui me montrent que toutes les femmes du monde sont et peuvent etre irréprochables ou pas.Ces gens qui dénigrent les femmes noires parce qu’une a fait ça et se met à englober les uatres dans le mm sac NE SONT QUE DES IGNARES QUI OUBLIENT D’Ou ils Sortent…..J’Aime mes SOeurettes Afro CAraibéennes car je sais que ce sont de belles femmes,elles savent aimer et elles ne seront ni les 1ères ni les dernières à faire n’importe quoi.les Blanches font des tissages on parle pas mais quand ce sont nos soeur s on parle ;si mettre les tissages est une tendance alors laissons les faire;nos soeurs ne sont pas stupides au point d’oublier ce qu’elles sont ….JE SUIS REVOLTé qu’on VOUS INSULTE

  4. Toute mon adolescence résumé en un article donc je me devais de commenter (je suis une jeune femme noire, j’ai grandis en cité…) Les gens ont tendance à penser qu’on se victimise dès qu’on aborde le sujet, qu’on est jalouse, aigries, racistes? Le comble ! Pourtant c’est bien une réalité. Comme dit dans l’article, la « mysogynoir » ne date pas d’hier, elle est juste plus exposée grâce aux réseaux sociaux. Je ne m’étalerai même pas sur les filles et mecs non-noir(e)s qui participent à ce phénomène…Je les vois comme les spectateurs qui filmaient les bastons au collège, et se rangeaient derrière le gagnant à la fin mdrr
    Mais pour ce qui est de nos « frères » pour moi c’est souvent lié à un gros complexe, et parfois une question d’éducation de base et rien de plus ! C’est le rôle des parents, et de l’entourage de transmettre à l’enfant le respect de sa famille , de sa communauté, de ses sœurs…Moi je suis congolaise et je n’ai JAMAIS (en tout cas le frère mysogynoir dans ma famille n’est pas encore né ! lool) observé ce comportement chez mes frères, cousins, oncles… Pourquoi? Sans doute parce que déjà en tant que congolais, on a la réputation d’être assez patriotes, on nous apprend le respect de nos pairs, donc on est naturellement enclin à se mettre en couple avec quelqu’un de la communauté parce qu’on partage les mêmes valeurs etc. Et quand ce n’est pas le cas (parce qu’au fond libre à chacun d’avoir ses préférences) le respect est quand même là…bref ce que je veux dire c’est que cette éducation de base là dont je parle n’est pas le cas de tout le monde! La plupart des noirs qui développent un complexe, et qui se prêtent à ce nouveau sport national de dénigrement de la femme noire, ne connaissent pas et/ou se moquent de leur culture à la base! Ils peuvent même clamer qu’ils respectent leur mère… la culture de leur mère n’en reste pas moins trop lointaine pour eux ! Ça relève limite de la schizophrénie pour moi! Toute tentative de rapprochement avec leur culture est synonyme de « blédardisation » et être un blédard assumé ou du moins avoir du respect pour celui qui l’est (à part si on est sur des sites comme NEGRONEWS) c’est mal ! C’est un constat ! Beaucoup ne pensent même pas mettre un jour un pied en Afrique parce qu’ils ne se sentent pas concernés, et préfèrent se rattacher à d’autres cultures (américaine le plus souvent). J’en vois beaucoup des mecs comme ça, que ça soit dans mon quartier, ou pendant mes études en fac de droit où une fois un « pote » noir n’ a pas hésité à me sortir une fois  » les filles noires je peux vraiment pas mais j’ai rien contre toi hein, t’es une bonne pote. De toute façon moi je suis français avant tout… » * rolling eyes *
    Si déjà ils ne se respectent pas eux-mêmes et/ou renient leur identité, faut pas s’attendre à plus de respect pour leurs « sœurs » noires!
    La France c’est pas les USA et sa communauté afro américaine qui ne laisse rien passer quand il s’agit de problèmes ethno-sociaux si je peux le dire comme ça (puisqu’il s’agit ici de propos rapportés sur twitter, je vous invite juste à taper #whiteprivilege ou #blacklivesmatter ou #blackoutday dans la barre de recherche pour comprendre la différence)

    Ici y a une communauté antillaise, une communauté malienne, une communauté congolaise… mais PAS de communauté noire avec une histoire et des valeurs communes comme on pourrait le voir ailleurs. C’est chacun pour sa peau! Filles comme garçon, si la personne n’a pas ete un jour directement concerné par le racisme elle ne va pas ressentir le besoin de se lever pour défendre un frère ou une une sœur qui se fait lyncher sur la place publique! Tant pis pour elle/lui, elle/lui n’avait qu’à moins se la jouer « Malcolm X. 2.0 » !
    Ça c’est lié à beaucoup de choses qui inconsciemment deviennent une norme quand on grandis ici, sans l’éducation de base dont je parle. On est quand même dans un pays où le métissage est presque devenu politique, il faut être dans la norme et se mélanger au risque de passer pour un intégriste, trop communautaire. On le voit partout autour de nous, ne serait ce qu’à la télé:
    https://www.youtube.com/watch?v=5Hf3wOCUr7s
    http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-196716/photos/detail/?cmediafile=19189943
    http://www.unifrance.org/film/27861/regarde-moi
    http://www.midilibre.fr/2014/10/10/samba-avec-omar-sy-aura-t-il-le-succes-d-intouchables,1064235.php
    Ensuite pour les nouvelles générations (nés après 1995), vous avez aussi tout l’effet instagram/tumblr qui pousse indirectement à reproduire des comportements idiots. Ben ouais c’est plus stylé de pavaner avec sa « bae » blanche/son « bae » noir (l’inverse existe mais on le voit moins), ses stans smith, et son long manteau beige (OUI parce que les « mecsrenoienlongmanteaubeigezaraetgrossebarbe » c’est une espèce qui se développe aussi ! lol Suffit d’se rendre vers Rivoli un samedi après midi pour s’en rendre compte ! )
    Pour finir, même si je sors un peu du sujet je vous renvoie à un autre article du blog pointement qui illustre assez bien ce que je veux dire:
    https://pointement.wordpress.com/2014/06/27/les-french-wags-2014-pourquoi-aucunes-des-french-wags-nest-noire/
    Bref, sorry mon message était aussi lonnnnnng que le manteau de certains mysogynoirs ahah . Heureusement encore une fois que ce genre de personne reste minoritaire !

    Très bonne continuation pour ton blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *